Critiques de décembre – Francosurvie

47

Je viens de finir mes critiques finale pour ce dernier semestre. Ces derniers travaux regarde aux idées d’être une personne avec un identité hybride et explorer ce que cela veux dire. Je me demande des questions difficiles à ce sujet et je sais qu’il n’y a pas de réponses faciles. Avec ce travail, je demande aux franco-manitobains d’être fière de leur héritage mais aussi d’être ouvert aux possibilités que le bilinguisme nous donne – de vivre sur les deux bords de la rivière.

Autant que Louis Riel et Gabrielle Roy sont des héros d’énorme signifiance pour notre culture il faut aussi continuer à créer des nouveaux héros. Autant que j’aime l’image d’un franco-manitobain étant un voyageur – quels autres symboles pouvons nous créer pour s’identifier? C’est quoi un(e)  franco-manitobain(e) dans un sens contemporain? Nous devons embrasser des idées plus élargis de ce qu’ont peux être – oublier ces idées d’être une culture en danger parce que ça nous permet pas de marcher vers l’avenir.

J’aimerais remercier les gens qui ont participez à ces derniers travaux – ça serait pas possible sans vous! En particulier, les organisateurs et participants du Camp Francosurvie du CJP, ainsi que Doug Darling, Clinton Burch, Denyse Côté, Jacques Hébert, Lise Brémault, le Musée Saint-Boniface, Platform Centre for Digital and Photographic Arts, SSHRC (Social Science and Humanities Research Council of Canada) et plusieurs, plusieurs d’autres!

This slideshow requires JavaScript.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: